Accéder au contenu

    HighwayToACDC.com

       le forum de la communauté francophone AC/DC

Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

MN42
 
Messages: 139
Inscrit le: 03 Mai 2013, 19:40

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar MN42 » 12 Mai 2015, 06:34

Effectivement: "de mon temps", ça ne filmait pas et non, ça ne "pogotait" pas.
De mon temps, pendant les concerts d'ACDC, dans la fosse, on se contentait de sauter sur place en levant le bras et en chantant.
:mrgreen:
De mon temps, aussi, le décor était minimaliste (une cloche, des jeux de lumière et basta).
L'énergie qu'ACDC dégageait suffisait à notre bonheur.
LE 23 MAI PELOUSE OR....LE REVE .

Avatar de l’utilisateur
acdcsatriani
 
Messages: 68
Inscrit le: 24 Oct 2008, 17:10

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar acdcsatriani » 12 Mai 2015, 08:37

Yoyo a écrit:Oh la chance acdcsatriani !!! :wink:
Tu t'es lavé depuis la photo ? :mrgreen:
:/:


Malheureusement j'ai du le soir même :)
Mais quel souvenir mémorable ! Vivement Hockenheim
let's time to rock

Avatar de l’utilisateur
Stanley
 
Messages: 379
Inscrit le: 14 Mai 2011, 14:38
Localisation: Cortège de tête

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar Stanley » 12 Mai 2015, 09:28

MN42 a écrit: Effectivement: "de mon temps", ça ne filmait pas et non, ça ne "pogotait" pas. De mon temps, pendant les concerts d'ACDC, dans la fosse, on se contentait de sauter sur place en levant le bras et en chantant


C'est amusant car j'ai assisté à plusieurs concerts des boys sur le SUL Tour et le BI Tour, et je n'ai pas souvenir d'avoir été confronté à une nuée d'écrans et à des pogos, mais simplement à une foule qui dans son immense majorité sautait et chantait... Doit-on relever une différence de pratiques entre le BI Tour et ROB Tour ? Trop tôt pour le dire certainement... Relèvera-t-on des différences entre pays ? Nous verrons bien le 23/05 au SDF...
Naïve realism is the conviction that one sees the world as it is and that when people don’t see it in a similar way, it is they that do not see the world for what it is.

Avatar de l’utilisateur
Ballbreaker73
 
Messages: 3085
Inscrit le: 07 Mai 2004, 15:54
Localisation: Le Mans.

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar Ballbreaker73 » 12 Mai 2015, 09:40

Faut embaucher Ozzy et sa lance à eau.
AC/DC Fashion Tip : ignore it.
Get it right - then never change. Invent a logo, wear the same clothes, and make the same album ad infinitum.
By never being in, you'll, perversely, never be out.

Paix & Amour.

Avatar de l’utilisateur
Jul'
Staff H2ACDC
 
Messages: 7326
Inscrit le: 05 Fév 2004, 09:38
Localisation: Elsass

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar Jul' » 12 Mai 2015, 10:10

Ballbreaker73 a écrit:Faut embaucher Ozzy et sa lance à eau.


Et après tu iras dire que c'est moi qui dis n'importe quoi... tu me déçois BB73 !

Jul'.
"On est ressorti de là à moitié aveugle des oreilles" Wallace Idici
"Bordel, j'ai une de ces envies de pisser moi !" Brian Johnson, remontée mécanique de Val Thorens, 02/2015.

Avatar de l’utilisateur
Ballbreaker73
 
Messages: 3085
Inscrit le: 07 Mai 2004, 15:54
Localisation: Le Mans.

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar Ballbreaker73 » 12 Mai 2015, 10:50

Je pensais l'idée efficace. Désolé. :cry: :lol:
AC/DC Fashion Tip : ignore it.
Get it right - then never change. Invent a logo, wear the same clothes, and make the same album ad infinitum.
By never being in, you'll, perversely, never be out.

Paix & Amour.

Avatar de l’utilisateur
Joey_18
 
Messages: 222
Inscrit le: 09 Sep 2014, 13:03

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar Joey_18 » 12 Mai 2015, 16:06

A défaut d'eau c'etait de l abiere que jetaient des gens dans la foule,hmmm ça refroidit une demi seconde puis ça colle :mrgreen:


C'est amusant car j'ai assisté à plusieurs concerts des boys sur le SUL Tour et le BI Tour, et je n'ai pas souvenir d'avoir été confronté à une nuée d'écrans et à des pogos, mais simplement à une foule qui dans son immense majorité sautait et chantait... Doit-on relever une différence de pratiques entre le BI Tour et ROB Tour ? Trop tôt pour le dire certainement... Relèvera-t-on des différences entre pays ? Nous verrons bien le 23/05 au SDF...


ça doit un peu dépendre des pays et aussi du nombre de barjos réunis dans une zone, ptetre que ces derniers etaient majoritairement de l'autre coté pour cette fois, no sé.
Mais il est certain qu'il y aura de plus en plus d’écrans à la con avec le temps. Depuis ce que j'appelle " l'epoque facebook ", les gens prennent tout et n'importe quoi (99 % d'inutilités) et il y n'y a plus de place pour l'originalité et le fait de vivre vraiment le moment présent.
A un concert + trajet + "c'est ACDC bordel !" qui revient cher et est rare, je préfère profiter avec mes yeux et mes jambes.


Faudrait faire une "boule" compacte avec tous les gens qui pensent pareil, on aurait ptetre quelques metres de bonne visibilité, mais faut etre organisé :mrgreen:
Roock N' Roooooooll ! Ain't noooise pollutioooonnnnn ! Roock N' Rooooooll ! Ain't gonna die !
SDF 2009/2010/2015
Arnhem 2015
Marseille 2016
oh uuuui !

MN42
 
Messages: 139
Inscrit le: 03 Mai 2013, 19:40

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar MN42 » 12 Mai 2015, 17:04

La prochaine fois, il faudra faire une suggestion aux sites de vente:
pelouse côté Est: films à la c..., côté Ouest: zéro écran . :mrgreen:
LE 23 MAI PELOUSE OR....LE REVE .

MN42
 
Messages: 139
Inscrit le: 03 Mai 2013, 19:40

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar MN42 » 12 Mai 2015, 17:08

Stanley a écrit:
MN42 a écrit: Effectivement: "de mon temps", ça ne filmait pas et non, ça ne "pogotait" pas. De mon temps, pendant les concerts d'ACDC, dans la fosse, on se contentait de sauter sur place en levant le bras et en chantant


C'est amusant car j'ai assisté à plusieurs concerts des boys sur le SUL Tour et le BI Tour, et je n'ai pas souvenir d'avoir été confronté à une nuée d'écrans et à des pogos, mais simplement à une foule qui dans son immense majorité sautait et chantait... Doit-on relever une différence de pratiques entre le BI Tour et ROB Tour ? Trop tôt pour le dire certainement... Relèvera-t-on des différences entre pays ? Nous verrons bien le 23/05 au SDF...

en 2009, à Bercy, ça bougeait bien derrière moi (j'étais au 2e rang) mais pas de pogos ni de mecs qui se déplacent en l'air. Et devant, il y avait de tous les âges. Mais je crains que si on n'est pas devant, on ne voit que les écrans lumineux qui empêchent les autres de profiter du vrai spectacle.
:|
LE 23 MAI PELOUSE OR....LE REVE .

MC66
 
Messages: 601
Inscrit le: 15 Oct 2008, 00:49
Localisation: France

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar MC66 » 12 Mai 2015, 19:21

C'est simple, si y'en a un qui me colle un écran devant la tronche, 1: je crache, 2: je mords, voire plus si pas affinité :mrgreen:
Paris le Bourget 82/Paris POPB 84/Bruxelles 86/Paris le Zénith 88/Paris POPB-Vincennes-Hasselt 91/Milan-Paris POPBx2 96/Paris POPBx2 2000/Paris SDF-Turin 2001/Paris POPBx2-SDF 2009/Paris SDF 2010/Paris SDF 2015/ACDC rules!!

MN42
 
Messages: 139
Inscrit le: 03 Mai 2013, 19:40

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar MN42 » 12 Mai 2015, 19:35

MC66 a écrit:C'est simple, si y'en a un qui me colle un écran devant la tronche, 1: je crache, 2: je mords, voire plus si pas affinité :mrgreen:

:mrgreen:
LE 23 MAI PELOUSE OR....LE REVE .

MangaMonster
 
Messages: 65
Inscrit le: 07 Déc 2014, 19:08

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar MangaMonster » 13 Mai 2015, 13:00

Pour ceux qui y ont assisté, d'apres nos info l'avancement se lève pendant Rosie, il reste donc 4 morceaux avant la fin du concert. Angus et Brian ne vont dessus que pour Let There Be Rock ou vont vraiment dessus aussi sur ces 4 autres derniers morceaux?

Avatar de l’utilisateur
Vincent1982
 
Messages: 1107
Inscrit le: 21 Déc 2012, 19:18
Localisation: Lyon

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar Vincent1982 » 13 Mai 2015, 14:33

MangaMonster a écrit:Pour ceux qui y ont assisté, d'apres nos info l'avancement se lève pendant Rosie, il reste donc 4 morceaux avant la fin du concert. Angus et Brian ne vont dessus que pour Let There Be Rock ou vont vraiment dessus aussi sur ces 4 autres derniers morceaux?


L'avancée monte à la fin de Rosie, Angus va dessus pour la fin du morceau. Puis Angus y retourne pour Let there be rock.
J'ai pas vu Brian aller dessus à Arnhem.
ROCK'N'ROLL !!!
Vincent.

Avatar de l’utilisateur
7.th
 
Messages: 827
Inscrit le: 11 Oct 2008, 14:09

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar 7.th » 13 Mai 2015, 21:01

En juin 2010, j'étais dans l'enceinte du stade San Mamès à Bilbao, lieu ayant été témoin du dernier concert du Black Ice Tour, et du dernier concert de Malcolm Young avec AC/DC. Je me souviens encore de tout. De mes côtes compressées contre la barrière, j'étais pile en face du riffmaker de génie qu'était Malcolm, je me souviens encore de ce petit signe échangé avec Brian Johnson, mon idole de toujours. Je me souviens aussi de la puissance déployée par AC/DC ce soir-là, à des années lumières de ce que j'avais pu vivre au Stade de France en 2009 ou bien en 2010. C'était la dernière date de la tournée, et les mecs avaient tout donnés. Phil Rudd était là aussi, pour ce qui est à ce jour, son dernier show avec le groupe. Quelle claque dans la gueule il pouvait nous mettre quand, dans les stades, résonnait le titre "Black Ice". Le Rudd déployait tout son talent à ce moment précis pour moi, et c'était juste dingue. Bref, alors que les canons de "For Those About To Rock" sonnaient, je me demandais déjà quand les retrouvailles avec AC/DC se produiraient ? Si jamais, elles se produiraient seulement un jour.

Je me souviens encore de ma dernière rencontre avec Jul' et loïc31 à la sortie du stade, de la dernière bière trinquée, de l'essayage de la veste patchée de Loïc (moment sauvegardé pour l'éternité avec mon avatar façonné par Heatseeker), et de cette dernière discussion AC/DCienne qui serait la nôtre avant longtemps.

Jul' : Alors Numéro 7 ? On les reverra bientôt tu crois ?

Loïc : Tu peux me rendre ma veste s'il-te-plaît ?

7.th : Je ne sais pas Jul', mais je l'espère de tout mon coeur. AC/DC ne peut pas s'arrêter comme ça. Ils n'ont pas encore joué Gimme A Bullet en live.

Loïc : Ma veste ! Vite !

Jul' : Tu as raison. Mais j'ai peur, ils ne sont plus tous jeunes, tout peut arriver.

Loïc : D'ailleurs, dans la catégorie des choses qui devraient arriver. J'aimerais bien récupérer ma veste.

7.th : AC/DC est éternel Jul', tout comme la veste de Loïc, que je vais garder précieusement chez moi. Jusqu'à la prochaine tournée. Au revoir mes amis.


5 ans plus tard, amputé d'un Malcolm et d'un Phil, mais augmenté d'un Stevie et d'un Chris, AC/DC est de retour. 7.th et Jul' se retrouvent à Arnhem. La veste de Loïc reste introuvable.

Après un Rock Or Bust admirable, un passage live rapide aux Grammy Awards qui aura bien fait monter la pression, sans parler de ces deux shows à Coachella, que nous avions guettés comme des affamés. Il était temps de constater ce que donnait le cru AC/DC 2015 en LIVE ! Et quoi de mieux que de se rendre au premier show de la tournée européenne afin de constater ça de nos yeux vus ? RIEN ! Donc, la décision fut prise le 8 décembre. Tomzi et moi irions à Arnhem. Le 10 décembre 2014, 10h01, les tickets dans le panier, confirmés, nous pouvions tout doucement commencer à hiberner afin de nous préparer pour ce régal annoncé qu'était le retour d'AC/DC.

Nous partons donc le 5 mai à 8h de chez Tomzi, direction la Gare de Bercy afin de réceptionner le chevelu Wallace. Ce dernier récupéré, Tomzi au volant, nous avalons les kilomètres direction Arnhem, le tout ponctué de discussions diverses et variées sur AC/DC et d'autres groupes. Pas de doute, rien qu'avec ça, les premières sensations d'un AC/DC en activité se font sentir, les fans parlent comme des frères, nous vivons et respirons AC/DC, rien n'a plus d'importance. Bon sang, cinq ans sans éprouver cette sensation, j'avais presque oublié à quel point c'était juste génial et agréable.

Notre arrivée dans le parking, aux alentours de 15 heures 30, est forte est émotion. Tous ces t-shirts AC/DC, les stands de merch', les files d'attente, la sono qui passe du Mötley Crüe (berk), tous ces fans. On y est, le doute n'est plus permis. Tout le monde est heureux, les problèmes et les mauvaises pensées finissent de s'évanouir dans cette ambiance électrique. Mais il manque quelque chose. Une chose primordiale.

L'homme à la montre, le Powerage Hardcore Collector from Alsace, la veste patchée de l'extrême... JUL'. Where are you ?

Jul' : J'suis dans la file d'attente, Porte E, bougez-vous les miquettes ! Mes copains vous laisseront passer pour me rejoindre. Tout le monde est mon copain.

7.th : T'es sûr ?

Jul' : Non.


Nous voilà donc partis vers la Porte E, rejoindre le Jul'. Arrivés sur place, nous doublons pas mal de fans qui faisaient la queue afin de le rejoindre. Nous plaçant donc bien comme il faut pour l'entrée dans le stade, une heure plus tard. Retrouvailles intenses, après cinq ans sans se voir. Le câlin, le bisou, AC/DC. Vas-y qu'on tape le bout de gras. Nous faisons la connaissance de Rouki et de sa copine, de Bon & Brian, de l'homme aux Jupilers éternelles, Sebastien. Bref, le forum H2 est soudé à l'approche de l'ouverture des portes. Toujours aucun signe de la veste à patches de Loïc...

17h30, faites place, nous entrons. La course est folle, je manque de tomber (évidemment), Et nous nous retrouvons collés à la barrière près de l'avancée. Encore descendue. Première constatation, la scène est belle, sobre, très sobre, mais c'est mignon. J'aime bien. On s'en tape un peu finalement, moi je veux AC/DC. Ils sont où AC/DC ? Après mûre réflexion, et la flemme de devoir rester coincé pendant trois heures d'attente, nous décidons de reculer un peu avec Tomzi. On profitera du concert en ayant une vue d'ensemble. Tiens, tiens, mais qui vois-je qui s'amuse à faire des pirouettes tout nu dans le peu d'espace pas trop encombré à gauche de la scène, près du bar (évidemment) ? Samcdc ! Après s'être rapidement rhabillé, le bougre s'est lancé dans une imitation parfaite du levé de bras en rythme de Chris Slade. Quel talent ! Nous nous installons, décidés à ne plus bouger, en attendant que VINTAGE TROUBLE, première partie du groupe jusqu'aux derniers shows espagnols, décide de se montrer. Nous sommes évidemment près du bar, the place to be.

Nous finissons par rencontrer Philippe Lageat et Baptiste Brelet, venus eux aussi se positionner au niveau du bar. Petite discussion rapide obligatoire. Les VINTAGE TROUBLE arrivent. On écoute, enfin, on entend surtout ce son de merde terrible qui ne nous permet pas vraiment de constater le potentiel de ces visiteurs du passé qui semblent tout droit provenir des 70's. On apprécie l'enthousiasme et les efforts du chanteur pour essayer de capter l'audience. Le bougre va même jusqu'à descendre dans la fosse. Le son s'est amélioré, et le moment s'avère vraiment pas si désagréable que ça. C'est avec un grand plaisir que je leur offrirais mon soutien au Stade de France les 23 et 26 mai prochains. Ils passeront d'une foule qui s'élève à 32 000 âmes à Arnhem, aux 80 000 timbrés français du SDF, l'affaire ne va pas être simple.

Il est temps pour Tomzi et moi de nous avancer, AC/DC va débarquer dans une demie-heure, et on veut être aux premières loges, selon nos critères, et nos possibilités. Côté Stevie, à une dizaine de mètres à peine de la scène. La vue sera parfaite, malgré la grande taille du peuple Hollandais, il va falloir jouer les culbutos pour ne pas se faire gâcher la vue lors des passages d'Angus Fricadelle et Brian Maroilles (copyright samcdc). Toujours aucun signe de la veste à patches de Loïc31...

Les lumières s'éteignent...

WOOOOH PUTAIN DE MERDE ! AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHH ! (copyright Jul'). MAIS QU'EST-CE QUI SE PASSE ?

Le film d'intro' se lance, l'astéroïde AC/DC décolle de la lune, direction Arnhem, il croise Rosie, le Rock N Roll Train et la Hells Bells sur le chemin. Tous se rendent au même endroit. Peu avant l'impact, l'astéroïde prend la forme du visage maléfique du diablotin Angus. La tension est à son comble. L'astéroïde frappe, les explosions sur scène apparaissent. AC/DC apparaît. 7.th à la larme à l'oeil. Rock Or Bust lance la danse.

Le son est mauvais, je capte rien, mais je crie le refrain, car je suis content. Brian est là, aussi souriant que toujours, Angus Fricadelle aussi, qui brille de milles feux dans son bel uniforme écarlate. Les mecs ont la banane ils sont contents d'être là, et nous aussi. Salut Chris, content de te rencontrer enfin, bon retour à la place qui te revient de droit ! Salut Stevie, heureux de te compter parmi nous, et bonne chance ! On est avec toi !

Shoot To Thrill s'enchaîne, et je capte toujours pas grand chose, difficile d'être totalement heureux. La dernière fois que j'ai vu AC/DC, Malcolm était là, et là, cinq ans plus tard je me surprends à le chercher du regard, avec une pointe de tristesse. La dernière fois que j'ai vu AC/DC, mon padre était avec moi, malheureusement il ne le sera plus jamais. Cinq ans sont passés depuis Bilbao, et tant de choses ont changées. Terrible comme l'affaire du temps se déroule vite et sans pitié.

Je n'arrive pas à rentrer dans le concert, le son est mauvais, je ne m'amuse pas, et ce n'est pas Hell Ain't A Bad Place qui me sort de ma confusion. Même Back In Black n'arrive pas à me faire réagir, malgré une puissance clairement plus affirmée que sur le Black Ice Tour. J'ai affaire à un groupe différent, premier point, et le son est vraiment toujours mauvais, second point. Et là, sans que je me l'explique, alors que Brian annonce Play Ball, je suis pris de cette folie destructrice que j'attendais depuis cinq ans, plus rien ne compte. Le son semble meilleur, et je m'éclate comme jamais pour la première fois depuis cinq ans. Je chante les paroles comme un doux dingue, j'apprécie le fait d'entendre enfin ce morceau en live et de constater qu'il semble bien plus maîtrisé que ce que j'ai pu entendre sur les bootlegs de Coachella. Ça y est, la machine est lancée, et je crois que rien ne pourra l'arrêter. Quel bonheur de pouvoir enfin réentendre Dirty Deeds, de pouvoir chanter ce riff mythique, de sauter en rythme avec la musique, d'hurler ce refrain salvateur. Quelle puissance ! Le son de la guitare d'Angus me transcende de manière permanente, pas de doute, le Schaffer Replica est de sortie, et rend ce concert + sauvage que n'importe lequel des shows du Black Ice Tour. C'est bon nom de Dieu ! Et ce Chris, oh ce Chris, quelle patate ! On sent que son apport au groupe va au-delà de son talent, ce type sait garnir les morceaux d'AC/DC et leur donne ce visage enragé si agréable et énergique, tonique, qu'il manquait cruellement au Black Ice Tour. Quel plaisir de l'entendre redonner ses lettres de noblesses à un Thunderstruck apocalyptique. Quel plaisir de l'entendre redonner à Rock N' Roll Train, l'impact de sa version studio. Ce titre n'a vraiment rien à voir avec son interprétation live de 2008 à 2010 selon moi. Tout est plus acéré et aéré. On se laisse embarquer, et ON NE DESCENDRA PLUS. OH NON. High Voltage qui résonnait dans la salle juste avant aura été la conclusion de mon déclic, il faut dire que voir le petit break au milieu du titre refaire son apparition relevait du doux rêve. Bah j'ai accompli un doux rêve.

Puis, cette puissance, bon sang mais cette puissance. C'était juste impensable pour moi d'entendre et de voir AC/DC si sauvage sur cette tournée, ça n'a aucun sens. Tout semblait si vieux sur le Black Ice Tour en comparaison. Mention spéciale à Brian, qui termine le morceau à genoux. Après avoir sauté partout depuis le début du show. Le mec est juste dans une forme olympique.

La Hells Bells résonne, et c'est une pensée émue qui sort de ma tête et qui me fait penser très fort à mon papa, dont c'était le titre préféré. Baptism By Fire confirme sa position d'outsider de génie, et me fait littéralement péter un câble lors de son interprétation, en cause ? Ce riff juste diabolique et chaud comme la putain de braise. Un pied total ! Le Chris envoie la sauce et rend même le titre plus électrique que dans sa version studio. Impensable. Mais qu'est-ce qui est en train de se passer ? Je suis en 91 ou quoi ? J'étais même pas né bon sang ! C'est quoi ce groupe qui a rajeuni de dix ans en cinq ans ? Toujours aucun signe de la veste à patches de Loïc31...

S'en suit, l'indéboulonnable You Shook Me All Night Long, que j'apprécie avec toujours autant de plaisir. Mais bon, quand Sin City suit derrière, c'est carrément une autre histoire. Aiguisé avec précision, délivré avec violence et feeling, un Angus diabolique comme jamais, un Brian qui s'époumonne, je suis aux anges. Quel titre ! Impossible de me contenir, mon corps part dans tous les sens, je crois que je fais peur aux gens autour de moi. Rien à foutre, y'a que moi dans la salle la, avec mon copain Tomzi, le Jul et le Wallace pas loin avec les copains, et AC/DC. Y'a que nous, et c'est libérateur, juste libérateur. Libérateur, comme ce Shot Down In Flames à l'impact décuplé depuis le Black Ice Tour, comme AC/DC de manière générale. Toujours personne pour m'expliquer ce qu'il s'est passé ? On se fait écraser la tronche, avec le sourire certes, mais bon, ce rouleau compresseur quoi. J'espère que je pourrais en faire autant à 60 ans... Have A Drink On Me déboule, avec son riff entêtant et jouissif à souhait, retranscrit parfaitement par le groupe. Quelle claque, j'arrive même pas à trouver mes mots pour en parler tellement j'étais sur le cul et impliqué par ce qu'il se passait. T.N.T débarque et nous fatigue tous un peu plus tant la débauche d'énergie est intense. Même Cliff la force tranquille sue à grosses gouttes, pendant que Stevie martyrise la Gretsch de Tonton avec son touché un peu plus sauvage. Le pauvre bougre est en nage depuis Shoot To Thrill, il donne tout, il a la banane et se permet quelques gestes de folie avec sa guitare et quelques sourires. Voir le groupe prendre autour de plaisir est incroyable, je les avais jamais vus aussi heureux sur le Black Ice Tour. Pendant ce temps-là, Slade tricote, peinard, le sourire aux lèvres et me prouve ô combien il était logique de le choisir pour palier à l'absence de son prédécesseur. Phil Rudd est peut-être le batteur historique du groupe, mais Chris mérite bien plus sa place et le prouve par son interprétation milles fois plus intéressante et généreuse, tout en restant groovy. Les quelques nuances qu'il apporte font briller AC/DC. La branlée phénoménale Whole Lotta Rosie est l'incarnation parfaite de ce que je dis et de que je pense.

Let There Be Rock déboule, et le Tomzi me souffle à l'oreille : "Ça va être tranquille... Enfin je crois."

QUE NENNI !

Ce titre retrouve enfin sa vraie force et sa vraie rapidité, sa vraie nucléarité. Quel bonheur ! Le solo débarque, on en profite pour reculer vers le bar, afin de souffler un peu et écouter le solo tranquillement. Highway To Hell débarque et nous plongeons tête la première vers cet enfer de plaisir qui regagne, je trouve, lui aussi en puissance sur cette nouvelle tournée. Les canons de For Those About To Rock viennent mettre fin à ce carnage inspiré, acéré, sauvage, puissant et inespéré. WE SALUTE YOU AC/DC ! La branlée est totale, si violente que j'hallucine encore aujourd'hui de ce qu'il s'est passé. Et ce n'était que la première date. j'ai du mal à trouver les mots pour décrire le AC/DC que j'ai vu ce soir la. Etait-ce le AC/DC de 2015 ou celui de 1991 ? Le doute est sincèrement permis à plusieurs moments du concert. Le groupe ne s'arrête vraiment jamais avant la fin de Let There Be Rock et le retour sur Highway To Hell, et tout est plus énergique que sur la dernière tournée. N'est-ce pas étonnant ?

J'ai adoré le fait que Brian semble se lâcher plus que jamais, et j'irais même jusqu'à dire que l'influence de Malcolm devait le brider jusque là. C'est un AC/DC nouveau que nous tenons finalement. Décompléxé, libéré, Chris Sladisé, rajeuni. Tout le contraire de ce à quoi je m'attendais. Je touche toujours pas le sol... Ni la veste à patches de Loïc31, si quelqu'un la voit, merci de me contacter. J'ai vraiment eu peur au début du show, j'ai cru que j'arriverais pas à rentrer dedans et que je ressortirais déçu, mais finalement, j'me suis fait écraser la tronche avec le sourire, comme tout le monde dans le Gelredome ce soir là.

Merci AC/DC, merci la vie, merci Sebastien pour les Jupiler dégustées près de la voiture de ton pote Eric après le show. Merci à la cinquantaine de Hollandais qui ont répondu à mon au revoir de la main alors qu'ils quittaient le parking. (Jul' a les photos). Merci mon Julot ! Merci Tomzi ! Merci Wallace ! Merci papa et maman de m'avoir fait ! C'est définitivement la meilleure idée que vous ayez jamais eu. Enfin, merci aux empêcheurs de tourner en rond de ce forum, sans avoir bu votre désespoir, je me serais sûrement moins amusé.

AC/DC est éternel ! AC/DC est grand ! AC/DC est jeune ! VIVE AC/DC ! VIVE MALCOLM ! VIVE LE MEILLEUR GROUPE DU MONDE !

Toujours aucun signe de la veste à patches de Loïc31...
Dernière édition par 7.th le 14 Mai 2015, 20:40, édité 2 fois au total.
@ +

AC/DC est éternel.

Avatar de l’utilisateur
Bataclan 2003
 
Messages: 142
Inscrit le: 31 Août 2009, 20:14
Localisation: Paris Est

Re: Arnhem, Gelredome, 05 mai 2015

Messagepar Bataclan 2003 » 13 Mai 2015, 21:13

Merci pour ton report plein d'émotion.

J'ai montré une vidéo de l'intro à ma femme, rien que ça j'ai le nez qui pique et les yeux humides, en pensant aux émotions du 23 mai. Et le 26 mai, il y aura ma fille de 14 ans (en fosse Or aussi), j'en pleure d'avance.

PrécédentSuivant

Retour vers Rock Or Bust World Tour

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités