Accéder au contenu

    HighwayToACDC.com

       le forum de la communauté francophone AC/DC

THIN LIZZY

Vous n'écoutez pas qu'AC/DC dans la vie ! Alors venez discuter de vos autres groupes favoris ici !
Paicey
 
Messages: 161
Inscrit le: 16 Juil 2017, 23:15

Re: THIN LIZZY

Messagepar Paicey » 04 Août 2018, 17:56

Bad Reputation, c'est bien l'expression que l'on pourrait accorder à Brian Robertson qui fin 76 va se retrouver mêlé à une rixe au Speakeasy à Londres. Vous savez, les Ecossais sont d'un tempérament fougueux et donc ne réfléchissent pas toujours aux conséquences de leurs actes. Avec une blessure à la main droite, notre Robbo compromet donc la tournée de promotion de l'album, tournée qui débutait par quelques dates en Irlande puis aux US. Déjà que ça n'allait plus entre Lynott et Robertson, le premier étant entré dans un accès de colère, ce qui était assez rare chez lui, n'a pas attendu 107 ans pour s'en séparer, le dernier n'apparaissant même pas sur la pochette recto de l'album mais étant bien présent (mais de profil avec une main droite nickel soit dit en passant, comme pour insister sur l'énormité de sa connerie...). Live And Dangerous sera le dernier chapitre de la collaboration Lynott / Robertson et ce, malgré les plates excuses de notre bien-aimé Ecossais qui comptait bien réintégrer le groupe. Bref, le fidèle et "toujours prêt" Gary Moore prend le poste vaqué par Robbo (celui-ci quittera définitivement le groupe le 26 mars 1977) et s'en va assurer avec brio la tournée US 77 en compagnie de Queen. Voilà donc.

Alors Bad Reputation, qu'en est -il ? Débutant sur un mid-tempo intitulé Soldier Of Fortune ponctué de twin guitars "en veux-tu, en voilà" avec en son centre un passage guitaristique de toute beauté (mais aussi la voix de Lynott), le groupe, animé par un sentiment de rebellion, sur la pochette de Fighting, on dirait presque un gang) s'arrache véritablement sur un incendiaire morceau-titre mettant en exergue une prestation du sous-estimé batteur Brian Downey qui là, réalise, une véritable prouesse. Opium Trail et son rythme saccadé viennent mettre tout le monde d'accord et ce, grâce à nos deux six-cordistes qui s'en donnent à coeur joie (peut-être plus Gorham que Robertson). Southbound, ballade sympa qui manque ceci dit, d'un peu de pêche par rapport à la version live qui figurera sur Live And Dangerous. On tourne le disque (bah oui, il s'agit d'un vinyle) et on tombe sur le très chaloupé Dancing In The Moonlight, jazzy à souhait et ce, grâce à l'intervention brillante au saxophone de John Helliwell, membre de Supertramp. Un titre qui, avec le temps, va s'imposer comme étant un classique du groupe souvent enchainé à très bon escient à Massacre en live. Gros riffs sur Killer Without A Cause toujours décochés intelligemment, en ce sens qu'au milieu du gros son, il y a toujours de la MELODIE, et ça, c'est la marque de fabrique de Lizzy qu'ont repris par la suite des groupes comme Iron Maiden sur des titres comme Run To The Hills par exemple.Downtown Sundown vient calmer le jeu conjuguant à la fois, la voix presque "tropicale" (ça y est, je l'ai remis.....loool) de Lynott et le solo très aérien de Gorham. Seul petit bémol, That Woman's Gonna Break Your Heart qui fait un peu office de titre de remplissage, ne brille pas par son originalité. On finit sur une superbe note avec un Dear Lord sur lequel Lynott implore le Créateur pour se faire pardonner ses péchés. C'est vrai que lui, il en avait à se faire pardonner compte tenu du mode de vie qu'il menait. Il en est mort le 4 janvier 1986.

Image

Paicey
 
Messages: 161
Inscrit le: 16 Juil 2017, 23:15

Re: THIN LIZZY

Messagepar Paicey » 12 Mai 2019, 22:03

Alors, comment vous raconter ça ? Il est des actes pour le moins insensés qu'il nous arrive de faire. Et celui-ci, je l'avais prémédité sachant que je me rendais à Dublin avec les élèves de 4ème. La seule possibilité qui s'offrait pour moi d'aller visiter la tombe du grand Phil, distante de 13 kilomètres de mon lieu d'hébergement, (Malahide) c'était après avoir raccompagné un lot de gamins dans leurs familles-hôtesses, celles-ci ne daignant pas toutes aller les chercher le soir aux différents points de rencontre. De la marche, on en a fait, je puis vous l'assurer et ce, à chaque fin de journée.

Malgré cela, ce mercredi, je décide de tenter l'aventure, bravant les éléments naturels. Il pleut, il y a du vent. Je m'essaie à l'auto-stop. Ca marche au bout de 10 minutes mais la personne ne m'emmène pas à destination mais l'essentiel est là, j'ai progressé. Il ne me reste que........9 km à parcourir. Le bus, oui pourquoi pas. Justement, il y en a un dans 20 mn. Pas envie d'attendre. Je poursuis, déterminé que je suis, ma "randonnée nocturne", "nocturne" enfin pas tout à fait puisque il fait quand même encore jour. Elle le sera plus tard.

Un bus se pointe. C'est le 42. Il me fallait le 102 qui vient de rejoindre le même trajet à un carrefour, est devant...... Le chauffeur, doté d'un accent ciselé, me fait savoir qu'il n'accepte que les pièces de monnaie, pas les billets.....Il accepte malgré tout que je reste à bord et tente par tous les moyens de rattraper son collègue. En vain...........Il me dépose à environ 3km de Sutton. L'autre bus est déjà bien loin. Je marche hâtivement, le visage fouetté par l'embrun du large. Sensation ô combien agréable mais reconnaissons qu'il ne fait pas bien chaud. Je passe la gare de Sutton. Il me reste 1 km et demie. Puis l'ascension finale jusqu'au cimetière. Là, je rencontre un brave homme qui me demande ce que je fais là à cette heure. Quelque peu transi, je lui fais part de la raison de ma venue. Et là, et ce, malgré la nuit qui tombe peu à peu, son visage s'illumine et le type, il me fait une chaleureuse accolade. 'Long live Thin Lizzy, fuck U2 !!!!!' qu'il me fait tout de go. 'Phil Lynott was a real legend !!!!!!! Rock on, buddy !!!!!!!'

Je touche à mon but. Il est 20h30. Le vaste cimetière est encore ouvert.....Il n'y a pas un chat, bien évidemment. Me fiant à un souvenir vieux de 5 ans, j'éprouve quelques difficultés à localiser la tombe. Après 10 bonnes minutes, je la trouve.......enfin, oserais-je dire. Le vent a renversé quelques bibelots que les fans ont apportés. Je les remets en ordre puis me recueille quelques minutes. Je prends pour finir quelques clichés puis décide de repartir. Là, il fait bien nuit. Ca devient lugubre. Il faut savoir que mes collègues m'attendent dans un resto............à Malahide.

En descendant vers l'entrée du cimetière, j'aperçois quelques poubelles dans lesquelles sont amassées..........quelques roses noires en mauvais état. Philomena, la maman, a dû passer pour faire le ménage. Ne cherchant pas à comprendre et n'ayant pas au préalable pensé à faire les poubelles, j'en prends quand même une (une des plus potables) en souvenir (en plus, c'est le 40ème anniversaire de l'album Black Rose).

Je reprends le chemin inverse. Une voiture élégante stationne en contrebas. A l'intérieur, une très jolie femme est au volant. Elle parle français parfaitement. Elle me dépose ensuite à la gare de Sutton où je m'empresse de prendre l'un des derniers bus.....102 pour regagner Malahide. Tout comme son collègue, le chauffeur n'accepte pas mon billet de 10 €. J'aurais dû penser aux pièces de monnaie. Tête de Lynott un jour, tête de Lynott toujours.

Mes collègues ? Je leur ai dit que j'avais effectué un pèlerinage....

Avatar de l’utilisateur
oursonteigneux
 
Messages: 492
Inscrit le: 07 Fév 2013, 08:44
Localisation: Thiais

Re: THIN LIZZY

Messagepar oursonteigneux » 13 Mai 2019, 10:14

Pèlerinage c'est le mot! Tu as eu du courage!

Avatar de l’utilisateur
bluebell
 
Messages: 1245
Inscrit le: 10 Avr 2006, 22:10
Localisation: Yvelines

Re: THIN LIZZY

Messagepar bluebell » 13 Mai 2019, 14:21

Notons au passage que The Cure jouera au château de Malahide le samedi 8/06 prochain mais c'est une autre histoire.
Quoi qu'il en soit, c'est beau cette dévotion lynottienne.
Toquey si gauses

Avatar de l’utilisateur
angus974
 
Messages: 270
Inscrit le: 31 Oct 2008, 19:39
Localisation: reunion

Re: THIN LIZZY

Messagepar angus974 » 13 Mai 2019, 20:47

Touchant ton témoignage Paicey. Comme le dit oursonteigneux ça ressemble à de la dévotion.
C'est beau en tout cas.

Plus je prends de l'âge plus j'aime cette musique de Thin Lizzy.
On ne le dira jamais assez, Phil Lynott était un chanteur, bassiste, compositeur merveilleux, avec en plus une sacré présence.

Paicey
 
Messages: 161
Inscrit le: 16 Juil 2017, 23:15

Re: THIN LIZZY

Messagepar Paicey » 14 Mai 2019, 06:02

:wink: :wink: :wink:

Avatar de l’utilisateur
Judge Dan
Staff H2ACDC
 
Messages: 9520
Inscrit le: 05 Fév 2004, 05:16
Localisation: Hibiscus Island

Re: THIN LIZZY

Messagepar Judge Dan » 14 Mai 2019, 07:20

Rien de plus à dire que angus974, juste montrer par une présence, un petit post en plus, qu' "on" apprécie :wink:
By chilling woods I stand
A grimly sound of naked winds.

Emerald77
 
Messages: 118
Inscrit le: 14 Mai 2010, 01:49
Localisation: Detroit, MI

Re: THIN LIZZY

Messagepar Emerald77 » 12 Juin 2019, 18:26

Philomena Lynott, la maman de qui vous savez s’en est allée le rejoindre ... :cry: :cry: ... J’espère qu’il a rangé sa chambre et qu’il est en état de bien l’accueillir :mrgreen: . Mrs Lynott, ne soyez pas trop dure avec Phil pour vos retrouvailles :wink: !

Paicey
 
Messages: 161
Inscrit le: 16 Juil 2017, 23:15

Re: THIN LIZZY

Messagepar Paicey » 12 Juin 2019, 22:23

Et dire qu'il y a un mois, je suis passé à 100 m de sa maison mais connaissant son état de santé qui se dégradait, je n'ai pas voulu aller la déranger.....

Paicey
 
Messages: 161
Inscrit le: 16 Juil 2017, 23:15

Re: THIN LIZZY

Messagepar Paicey » Hier, 09:49

Une rose s'en est allée il y a 4 jours, partie sans doute rejoindre celle (l'autre rose) qui lui manquait depuis 33 ans. "Philo" mena une vie quant à lui une existence mouvementée mais tellement enrichissante pour le monde de la musique tandis que sa maman qui, elle, avait vécu les affres du statut de fille-mère dans une Irlande solidement ancrée dans un intégrisme catholique particulièrement dur au sortir de la Seconde Guerre Mondiale en mettant au monde un petit garçon de couleur noire comme la rose qui allait suivre par le biais d'un album resté emblématique, l'avait souvent soutenu contre vents et marées dans des situations parfois problématiques.

Quand son fils l'a quitté le 4 janvier 1986, tout s'est écroulé. Quoi de plus dramatique de perdre un enfant surtout au vu des conditions dans lesquelles tout ceci s'est passé ? Ce n'est pas dans la logique des choses, vous en conviendrez.

C'est alors qu'elle n'a eu de cesse d'évoquer son fils, sa fierté, sa seule raison de vivre qui n'était plus, vantant au travers d'émissions télévisées aussi diverses les unes que les autres mais aussi par le biais de visites impromptues d'admirateurs qu'elle savait toujours accueillir avec convivialité (j'aurais dû sans doute y aller en 2014 et 2019 mais je n'ai pas osé la déranger), les qualités humaines de sa descendance. Une forme de thérapie en somme...La Vibe For Philo, chaque 4 janvier, était également pour elle l'opportunité de ré-entendre la musique de son fils adoré mais aussi de rappeler encore et toujours ses qualités humaines.

"Aujourd'hui", c'est elle qui tire sa révérence.....Adieu, chère Philomema...Puissiez-vous enfin rejoindre votre fils qui vous a tant manqué.

Précédent

Retour vers Autres groupes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] and 12 invités