Carnet de route Open Air Europe

Barcelone, 7 juin 2009, temoignage de Loic

Tout commence le matin de ce dimanche 7 juin après avoir pris mon vélo ( c'est mon coté écolo ...) pour me rendre au bureau de vote afin d'éviter au amis de Ségo et Martine d'aller dire des conneries au parlement européen.

La matinée se poursuit par la traditionnelle visite chez Maman afin de lui remettre le fameux bouquet ... fête des mères oblige. Puis tout s'accelère, direction l'église du village afin de baptisé le fils d'un pote, cette tâche rapidement expédiée ( à mon grand soulagement !), je fonce vers l'apéro ...

Un grand sourire aux lèvres, j'abuse allègrement du vin blanc bien frais en pensant à la soirée que je vais passer à Barcelone ...

Pendant le repas, je m'excuse poliment (ou presque !) et je file chez moi récupérer des fringues de circonstances et les sésames ... 16h pétantes, je viens de retrouver le pote qui m'accompagne dans cette virée espagnole, On peut désormais partir... Go Loïc Go !

Le trajet jusqu'à Barcelone sert de révision des classiques des Boys à mon pote qui a "lâché" le groupe depuis la fin du lycée ... heureusement il a bonne mémoire et connait le répertoire classique des boys sur le bout des doigts.

La voiture avale les kilomètres (un peu trop vite au gout de mon accompagnateur !). Nous passons déjà la frontière espagnole, je commence à avoir une petite boule au ventre et on commence à donner de la voix dans la voiture sur les 100 derniers km.

Et là c'est le drame, un magnifique bouchon nous bloque à 40km du stade, il est 18h30. Je commence a passablement m'énerver contre ces bourrins d'espagnols qui n'ont rien d'autres a foutre un dimanche soir que de venir ce rassembler sur leurs autopista pourries pour bloquer de pauvres Français qui n'ont pas que ça à foutre ...

Ce qui me permet de prendre en photo ce superbe panneau :

l1.jpg

Quelques insultes et quelques cigarettes écrasées plus tard (1h30, il est 20h), on arrive à 10 km du stade, 1/2 heure plus tard le stade nous saute aux yeux.... on se gare à la Toulousaine (un tiers dans la haie, un tiers sur le trottoir, un tiers sur la route). On est enfin arrivé !!!!!!

Il est environ 21h quand on arrive enfin à trouver la puerta uno, aucune fouille ... Les hordes de T shirt du DC' font plaisir à voir.

l2.jpg

Après quelques pas dans les coursives bétonnées du stade, la soif se fait sentir : Arrêt illico presto à la 1ère buvette en vue : Dos grande cervesa per favor !! En dégustant le joyeux breuvage, on trouve que la scène est bien loin des gradins qui nous sont attribués ... On décide alors de feinter la securita afin de descendre en pelouse, le plan est élaboré, l'attaque est lancée ... Mission accomplie avec succès !!! (ils sont con ces mecs de la sécu espagnols !!!)

Afin de fêter dignement notre exploit en écoutant la fin du show de The Answer : Arrêt buvette : Dos grande cervesa per favor !!! ça y est, on se faufile dans le premier tiers de la passerelle coté Phil ...

AC/DC vous pouvez débarquer, On est prêt !!!!!

Petit dessin animé que tout le monde connait, puis RNR train commence le bal, le son est fort et carré Sur les titres suivants que balance AC/DC le public répond présent au coup par coup, ça bouge sévère en pelouse !!! à noter : petit ratage de Brian au début de Thunderstruck ....

l3.jpg

Petit coup de mou sur Black Ice ( comme d'hab ! ) puis reprise en douceur avec The Jack ou quelques fans espagnols décident de passer le temps en ce mettant quelques baffes ....

Une fois ce moment de franche camaraderie terminer AC/DC en profite pour sonner le tocsin et d'envoyer Hells Bells suivit de shoot To Thrill et war Machine ...

La "surprise" des Open Air, Dog Eat Dog passe comme papi dans mamie : Un régal ! suivit par Anything goes et You Shook me.

l4.jpg

Le public est sur les rotules mais n'a pas dis sont dernier mot, AC/DC non plus !!!!

TNT, Whole lotta rosie, et Let there be rock finissent d'achever les récalcitrants ( y en avait il encore ??)

Petite pause clope, puis Highway to Hell, ou Brian porte un maillot du Barça : le public apprécie le geste et donne le reste de ces forces dans le refrain ...

l5.jpg

AC/DC finit de nous pilonner avec l'artillerie lourde : For Those About To Rock fait résonner ses canons ... Les cadavres dans le public se comptent par milliers ...

Petit feu d'artifice pour fêter la victoire, c'est déjà la fin !!!!

l6.jpg

Sortie calme du stade ou le public à l'air sonné ..... AC/DC a encore frappé !!!

Il est temps de se jeter dans les kilomètres d'embouteillages qui entourent le stade et de retourner vers Toulouse la tête pleine de souvenirs ...

Heureusement dans 2 jours AC/DC viendra distribuer des baffes à Marseille. Je les attends de pieds ferme !!!

Merci !
H2ACDC Team