Infos & Anecdotes

Gamblers
Brian Johnson à la BBC en septembre 1981 : "il y a ce vieux jeu de fléchettes dans le bar, le truc, c’est que c’est la première chose qu’on voit en entrant dans les coulisses, et on joue aux fléchettes, alors que 5.000 ou 20.000 fans sont en train de nous attendre. Et toi, tu veux terminer ta partie de fléchettes, à cause de l’argent parié… "
 
Too noisy for Daddy
Le père de Brian Johnson (décédé en janvier 1996) fut invité à un concert des boys en 1981. Celui-ci ensuite déclara : "j’étais à Monte Cassino lorsque les américains ont rasé le coin, et j’étais à El Alamein lorsque nous avons repoussé Rommel avec un barrage d’artillerie, mais ce concert… je n’ai jamais rien entendu quelque chose d’aussi bruyant de toute ma vie !".
 
Le mauvais exemple
Angus : "je crois que tout le monde fume dans ma famille sauf ma mère, mon père est le seul type au monde que j’ai vu fumer en dormant. Il est mort d’un cancer des poumons. Il était peintre dans une usine. A l’époque, il n’avait pas de masque, alors les docteurs lui ont conseillé d’arrêter de fumer, pour préserver quand même ses poumons. Je ne souhaiterais à personne de se mettre à fumer, mais lorsque j’ai commencé, c’était par émulation. Dès 14 ans, je pouvais m’acheter mes cigarettes et personne ne m’a jamais rien dit."
 
Dio en prend pour son grade
En 1987, suite aux méventes de Flick of the Switch et Fly on the Wall, certains bon penseurs ont suggéré aux Boys d’adoucir son approche pour séduire un plus large public... Ce qui laissa perplexe Angus Young qui déclara qu’ils ne seraient pas AC/DC si ça sonnait différemment, et qu’ils n’allaient sûrement pas commencer à mettre des dragons sur la pochette du futur album...
 
Mystique
Durant la session d’enregistrement de l’album Blow up your Video aux studios Miraval, dans le sud de la France, Angus affirma a qui voulait l’entendre que le groupe avait reçu la visite de l’esprit de Bon Scott dans le studio...
"Parfois, j’étais assis dans le studio d’enregistrement, et j’entendais une voix chanter par derrière...Je ne sais pas, c’est peut-être juste dans ma tête. Mais est-ce qu’il y a une vie après la vie?..."
 
Il fallait le remarquer...
En 1988, le Financial Times de Londres, suite au show de la Wembley Arena, nota une légère évolution dans le spectacle d’AC/DC, toujours le même depuis une dizaine d’année. Comme cet article le fit remarquer, l'unique et seul progrès résidait dans le costume de velours vert que porte Angus, bien plus seyant que l’ancienne veste d’écolier...
 
Tout en Finesse !
Lors de la tournée du festival "Monsters of Rock" de 1991, Brian Johnson a déclaré à Nikki Sixx de Motley Crüe, avec qui AC/DC partageait l’affiche, que ses tatouages donnaient l’impression que quelqu’un lui avait vomi sur le bras...
 
Autopiratage
L’album "Live" sorti en 1992 était également destiné à contrer les bootleggers, qui au cours des années ont commercialisé des dizaines de live pirate d’AC/DC dont la qualité était parfois très approximative, ce qui fit dire à Brian que le groupe s’était enfin piraté lui même pour le plus grand plaisir des fans !

(à suivre)


pages :
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


Vous voulez encore plein d'infos craquantes sur AC/DC ? Jettez-vous sur les interviews du groupe.