Logos


Depuis plus de 30 ans, le logotype AC/DC a connu plusieurs modifications. Tentons ici d'en saisir l'évolution, et depuis 1977, la stabilité puisqu'il n'a pas varié depuis son apparition sur la pochette de « Let there be Rock », version monde hors Australie.

 

Le premier logo du groupe, tel qu'il figure sur les versions australiennes des album « High Voltage », « TNT » et « Dirty Deeds » fixe déjà globalement les bases de la version que tout le monde connaît aujourd'hui : les 4 lettres, style pochoir (noires sur « High Voltage », bleues ciel sur « Dirty Deeds Done Dirt Cheap » et rougeâtres sur TNT. et le symbole de l'éclair électrique : orange sur « High Voltage, rougeâtre sur « TNT » et rouge sur « Dirty Deeds Done Dirt Cheap ». Détail intéressant, TNT est le seul album dont la pochette recto fait apparaître le logo du groupe plus d'une fois.
La version européenne de « High Voltage » laisse la place à un logo qui ne sera plus jamais exploité par la suite : 4 lettres noires ourlées d'un vert presque fluo complétées par un éclair blanc du même contour que les lettres. Même caractère passager pour le logo du « High Voltage » anglais, très très coloré : lettres roses fuchsia ombrées de bleu, éclair jaune ombrée de bleu elle aussi.




Rose toujours pour le logo du « Dirty Deeds Done Dirt Cheap » version UK/USA (une création du studio Hipgnosis), 4 lettres roses donc au contour noir et disparition de l'éclair (!), fait unique. Ne demeure qu'une simple barre de fraction aux mêmes couleurs. Graphiquement, le logo utilisé pour la pochette du « Let there be rock » australien se rapproche de ce dernier, au niveau des lettres en tout cas (hormis le A), 4 lettres blanches mais réapparition de l'éclair.
Reste le logo utilisé pour la pochette de Powerage, unique en son genre : les 4 lettres blanches et l'éclair en pleine crise d'épilepsie. Superbe.


Enfin LE logo, design de Bob Defrin, utilisé dès la version monde de Let there be rock (hors Australie) : 4 lettres gothiques et éclair dans la même veine. C'est le logo définitif du groupe. Seules les couleurs varieront par la suite, blanc et argent pour « Flick of the Switch », jaune pour « Who made Who », bleu pour « Blow up your vidéo », bronze pour « Stiff Upper Lipp ». Seule entorse : la réédition du « Live at atlantic studios » pour la sortie de Bonfire .
Unique le logo : 4 lettres droites assez proches de la version de Bob Defrin mais éclair plus proche de la version Powerage.