Infos & Anecdotes

Inspiration….
"Back in Black" par exemple! Dans une interview datant du début des années 1980, Angus déclare que Malcolm avait le riff principal depuis des années.... et qu'il le jouait fréquemment, comme ça, pour s'"échauffer"!

"What's next to the moon" ! Toujours dans une interview, mais datant de 1979, Angus déclare que ce riff est né d'une façon très accidentelle..... En gros, il raconte la chose de la façon suivante: "On était en studio, et je venais de casser une corde! Plutôt que de changer de guitare, j'ai préféré garder celle que j'avais, car, ce jour là, j'avais un son énorme! J'ai donc changé de corde et j'ai testé l'accordage.. en jouant quelques cordes à vide.... suivi d'un accord.. exactement l'intro de "What's next to the moon" Aussitôt, Malcolm m'a dit, "Ouah, ce serait cool pour entamer une chanson".. et voilà!

"She's got balls".. dans l'interview promo de Bonfire, Malcolm rappelle qu'au début du groupe, les Boys jammaient sur scène avec l'intro qu'Angus avait pondu.. et ce, pendant 20 minutes..... et c'est devenu ce que nous savons!

 
Bon, Angus et les femmes…
D’après Angus : « C’était un salaud..(Rires...), quand il voyait une fille nous tourner autour, il disait toujours : « Angus, cette fille n’est pas ton type, elle ne te vas pas »… et nuit après nuit, on le voyaient partir avec des filles qui ne m’allaient pas ! ».
 
Simon Wright à la trappe ?
Le journal Nippon « BURRN ! » de Janvier 1985 avait annoncé l’arrivée de Clive BURR (ex-IRON MAIDEN) en remplacement de Simon Wright, fraichement arrivé dans le groupe.
 
Enregistrement en deux temps.
Chose rarissime chez AC/DC ...
durant l'enregistrement de "Fly on the Wall" aux 'mountain Studio' à Montreux en Suisse, le groupe a fait une trève musicale, puisque la première partie de l'enregistrement date d'Octobre 84 à début janvier 85...

En effet le Groupe rejoignit le Brésil pour les 2 dates du Festival "Rock in Rio", le 15 et le 19 Janvier !
Le groupe réintegra le Studio de suite après pour finir l'Album jusqu'au 24 Fevrier 1985.
Sans compter le mixage....

 
L’annulation du concert du 13 decembre 1982 à Dijon.
La nouvelle est tombée quelques heures avant le concert..retransmise par une radio locale : plusieurs infos se sont succédées :
Brian serait malade et hospitalisé. Démenti quelques minutes plus tard, de sources officielles cette fois : Malcolm s’est fracturé la jambe droite à la fin du concert de Zurich (le 12 décembre 1982)… Plusieurs personnes débattent alors de cette info du jour et se demandent s’il s’agit d’une annulation pure et simple (plusieurs dates françaises étant à venir !!)… Le concert de la veille, celui de Zurich sera donc le dernier de la tournée FTATR et aussi celui de Phill Rudd avant bien longtemps…
 
Précoce
Brian Johnson n’a pas attendu bien longtemps avant de se marier… Effectivement, il passa la bague au doigt de sa femme à l’âge de 19 ans… et l’heureuse élue, Carole, n’en avait que 16 à l’époque !
 
Occasions manquées
Trust devait tenir la première partie d’AC/DC à Auteuil le 18 et 19 septembre 1982. Manque de chance, nos Australiens ont annulé ce concert. Aussi, il y a eu une tournée US avec eux annoncée. Mais annulée pour diverses raisons…
 
Montage impitoyable.
Plusieurs plans du concert du film « LET THERE BE ROCK » ont été supprimés lors du montage, et non des moindres ! on retiendra par exemple celui ou Bon dansant sous la douche, ou celui quand Angus fait son Strip-Tease, Bon, pour ne pas se refroidir, revenait en Backstage, et non seulement buvant un coup en dansant en même temps et ensuite, utilisant une corde à sauter ! ! !
 
Reconnaissance aux States.
La tournée 78 fut celle de la reconnaissance des américains envers les Boys. Sur les 40 dates prévues..ils en jouèrent pas moins de 76 tellement la demande était importante. Si bien que de nombreux gigs prévus en Europe furent annulés, dont, entre autres, le festival de Bilzen en Belgique.
 
Esaybeats again
Au cours de l’automne 1986, les Easybeats (avec Georges Young, frére et producteur de qui vous savez) se sont reformés durant le temps de quelques concerts. Ce fut un véritable triomphe en Australie. A tel point qu’il fut question de sortir un live enregistré durant un de ces concerts.
 
Lucide
Cliff Williams lors de la sortie de l’album Fly on the Wall : « Je crois que quand même, nous avons fait de bien meilleurs albums que celui ci » No comment….
 
Marchandising précoce.
Durant la tournée Française "HIGHWAY TO HELL TOUR", le marchandising d'AC/DC battait déja son plein !!!!
Il était déja proposé àla vente des cornes d'ANGUS !!!!
Mais ne n'etait que des "cornes" sous forme de boules gigotant au bout de ressorts !
 
AC/DC contre les vampires.
Au milieu des années 80, un producteur de film avait proposé a AC/DC un projet sérieux du style "AC/DC Contre les Vampires" où les membres de notre groupe favori étaient les héros !!
A noter que Kiss avait participé a un film similaire un peu avant !!
Se tordant de rire et ne croyant pas au sérieux de la chose, les Boys ont tout simplement refusé !!
 
Avant AC/DC
Juste après avoir quitté l'école, Malcolm a travaillé quelques temps dans une fabrique de soutien-gorge. Angus, lui travaillait dans une imprimerie de revue à caractàre pornographique Et Cliff se destinait à des études d'ingénieur avant d'opter pour une carrière musicale. Brian avait entre 1973 et 1980 une usine de fabrique de toit de voiture. Bon, lui a été entre autre, pêcheur de crabe en apnée et facteur.
 
Cliff dans Hard Rock mag (1996)
Un ami m'a passé un coup de fil me disant qu'ACDC cherchait un basssite et que mon nom figurait sur la liste. Les boys pensaient qu'ils avaient plus de chance de trouver leur homme en Angleterre qu'en Australie parce que le vivier y était plus important. J'ai passé mon audition au studio Victoria, dans une minuscule salle. Les premeirs morceaux que j'ai joué furent "Live Wire" et "Problem Child" puis si ma mémoire est bonne quelques vieux blues. Le manager du groupe m'a dit que j'avais le job. L'idée était que je quitte Londres pour l'Australie, car nous étions censés préparer l'enregistrement de Powerage. mais le service de l'imigration australien ne fut pas cool avec moi. Le gars en charge de mon dossier me dit "je ne comprends pas pourquoi un anglais a eu le job, un australien aurait très bien fait l'affaire." Je lui ai répondu : "Vous êtes fou, vous pourriez me faire perdre mon job !". Oui, j'eu pas mal de problèmes mais finalement je fus en mesure de me rendre en Australie où nous enregistrâmes Powerage.

ndlr : Powerage fut effectivement enregistré en Février 78 mais les turpitudes douanières furent t'elles que la tournée australienne prévue en janvier fut annulée. Bon ne se produirait plus jamais sur le sol australien...




pages :
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11